© 2017 Pituvik Landholding Corporation

​​Call us:

819-254-8101

​Find us: 

Box 285 Inukjuak, QC J0M 1M0

Le point sur le projet

February 13, 2010

Le projet hydroélectrique Innavik est développé conjointement avec Hydro-Québec et a pour but de remplacer la production d’énergie thermique dont la communauté est dépendante par la production d’énergie hydroélectrique propre qui répondra aux besoins de base du village tout en répondant en partie à la demande pour le chauffage des bâtiments et de l’eau. Plusieurs sites ont été envisagés durant l’étude, et le choix s’est finalement porté sur celui des rapides de Katattukallak. Ce site a été retenu parce qu’il est le seul site longeant la rivière Inukjuak pouvant répondre à la demande énergétique de la population à court et moyen terme. Il est prévu que la mise en œuvre de ce projet réduira les émissions de gaz à effet de serre de 15 000 tonnes de CO2 en moyenne par année. La communauté d’Inukjuak sera alors à même de démontrer aux collectivités du Nunavik et du Nunavut qu’il est possible de lutter contre les changements climatiques.

 

Les équipes environnementales et techniques intégrées ont planifié le projet de manière à réduire au minimum les incidences négatives tout en maximisant ses avantages.   Le projet a été conçu de sorte à respecter les caractéristiques de l’environnement existant et à préserver la population piscicole et la qualité de l’eau. En voici des exemples concrets :

  • La centrale fonctionnera au fil de l’eau et ne modifiera aucunement le débit de la rivière puisque seule la portion nécessaire à la production d’électricité (une petite portion) sera dérivée vers la centrale électrique par la prise d’eau. Cette eau dérivée sera retournée dans la rivière par un canal de fuite qui se déchargera au pied de la structure principale. Ainsi, les niveaux d’eau actuels en aval du projet demeureront inchangés durant l’exploitation. De plus, la qualité de l’eau ne sera aucunement altérée par le passage de l’eau dans les turbines de la centrale électrique. Toutefois, des échantillonnages de l’eau seront effectués régulièrement pour en assurer la qualité.

  • Le niveau d’exploitation du bassin d’amont a été établi de façon à ne pas influer sur les niveaux naturels du lac Qattaakuluup Tasinga. Les niveaux d’eau entre le lac et le site principal du projet seront élevés pour que les besoins énergétiques de la communauté soient encore satisfaits dans 20 ans alors que la demande sera la plus forte selon les projections. L’élévation des niveaux d’eau prendra fin à l’exutoire du lac, où des habitats de frai seront créés pour que les poissons aient accès à autant d’habitats qu’avant la construction pour compléter chacune des étapes de leur cycle de vie. Par mesure de précaution, d’autres habitats de frai seront ajoutés en aval du site principal du projet de sorte que la construction ne nuise pas au frai automnal de certaines espèces de poissons. 

  • Un soin particulier a été apporté pour que le projet s’harmonise avec le paysage naturel et avec la culture inuite. Dans le cadre d’un concours organisé sous peu, des artistes du Nunavik seront appelés à contribuer à la conception architecturale de certains composants. 

  • Les membres de la communauté locale auront priorité pour la construction des structures et pour d’autres travaux qui y sont liés (hébergement, relations avec la collectivité, etc.).

  • Une part substantielle des bénéfices provenant de la vente de l’énergie hydroélectrique sera réinvestie dans des projets de développements au sein de la communauté d’Inukjuak.

  • La construction d’un pont pour véhicules tout-terrain, lequel sera requis pour l’exploitation du projet hydroélectrique Innavik, permettra également à la communauté d’accéder à la rive sud.

  • Des travaux seront menés par l’Institut Culturel Avataq, de concert avec la Corporation foncière Pituvik, dans le but de garantir que le développement du projet respecte l’intégrité des sites archéologiques ou patrimoniaux.

  • Une rampe construite en amont des travaux facilitera la mise à l’eau des bateaux.

Les principales conclusions du dossier d’impact sur l’environnement sont : 

  • Le projet n’aura aucune incidence significative sur la végétation, les oiseaux ou les mammifères;

  • Les revenus générés par la production d’énergie hydroélectrique auront une incidence positive fort significative sur le développement socioéconomique de la communauté;

  • Les précautions prises durant la phase de conception ont permis de protéger les sites culturels patrimoniaux;

  • Un système de protection installé à l’entrée de la prise d’eau de la centrale de même que la création d’habitats de frai assureront la protection des poissons et de leurs habitats.

  • La qualité de l’eau sera la même qu’avant la construction du projet, et on ne prévoit aucune bioaccumulation de mercure chez les poissons;

  • L’architecture inspirée des travaux d’artistes inuits assurera l’intégration visuelle du projet au paysage.

 

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

We're hiring!

July 31, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

July 31, 2019

May 27, 2019

March 1, 2017

February 13, 2010

February 13, 2010

January 9, 2009

October 11, 2008

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags